L’idée derrière ce titre est assez simple : combien aurait chaque personne si on divisait équitablement une crypto entre tout le monde. Après, je vais envisager des variations en essayant de coller à la répartition actuelle des richesses.

Côté hypothèse donc, on reprend la population mondiale, soit 7.7 milliards d’habitants. Commençons gentiment en divisant le nombre de coin total (c-à-d que si c’est un coin miné je compte le nombre total de coin qui seront émis) par le nombre d’habitants, cela vous donne le nombre moyen de ce coin que tout un chacun pourrait posséder. Si vous en possédez plus, vous êtes au dessus de la moyenne, en version simple. Pour reprendre quelques coins bien connus à leur quantité actuellement disponible :

Partager tout - fig01

Et pour les coins dont l’émission est bornée dans le temps, si on se projette au maximum possible, cela donne :

Partager tout - fig02

C’est quand même des cacahuètes quand on y pense… essayons maintenant de coller à la répartition des richesses, je commence par un classique : le principe de Pareto. En gros c’est le constat de 20% des gens possèdent 80% des richesses, Pareto fit ce constat dans un contexte économique, mais au fil du temps on s’est aperçu que c’est une proportion qui se retrouve dans énormément de cas : 20% des efforts produisent 80% du résultat, 80% des ventes sont réalisées par 20% des produits, … Alors scindons le monde en deux catégories : les 20% riches qui posséderont donc 80% des coins, et les 80% de pauvres qui auront les 20% restant. Histoire de voir ce qu’il faut pour être dans le haut du panier. Si je reprends mes tableaux précédant, cela donne, dans le même ordre d’apparition :

Partager tout - fig03

Partager tout - fig04

Ceci suppose bien évidemment une répartition complètement égale entre tous les riches et tous les pauvres, ce qui n’est évidemment pas le cas. Je pense qu’il y a deux choses à affiner :

  • D’une part, toutes les personnes sur terre ne seront pas sur de l’achat de crypto, les gens dans des pays avec des revenus par habitants de quelques centaines de dollars par an n’ont pas de budget à investir. La base mondiale ne doit donc dès lors pas être de 7.7 milliards d’habitants
  • D’autre part, Pareto semble de moins en moins vérifié, la richesse se concentre de plus en plus vers les premiers pourcents. on serait plutôt sur le 1er pour-cent qui détient 38% de la richesse et les 10 premiers pourcents qui détiennent 85% de la richesse. On observe apparemment de plus en plus d’alliances entre riches à la place de la concurrence.

Pour être plus fin, je repars ici d’une étude du crédit Suisse (p.150 du rapport Global Wealth Databook 2018), qui donne une idée de la richesse moyenne et médiane par habitant en fonction des continents (j’ai ajouté 3 pays francophones en dessous à titre de comparaison) :

Partager tout - fig05

Donc ici, cela vous donne une idée de la population mondiale, et du nombre d’adultes dans cette population, les mineurs n’entrent en effet pas dans le calcul. Ensuite vous avez la richesse totale, puis la moyenne et la médiane. Arrêtons-nous sur ces trois concepts, tout d’abord la richesse, il faut être conscient que l’on parle de richesse au sens comptable (vos actifs moins votre passif), donc de manière simplifiée, si vous avez payé 50 000€ sur les 150 000€ de votre prêt maison, que vous avez 10 000€ sur vos comptes, et que vous avez une épargne pension évaluée aujourd’hui à 7 000€ pour votre retraite, votre richesse est de 67 000 euros. J’aimerais aussi attirer l’attention sur la différence entre moyenne et médiane : la moyenne est la somme de tous les éléments divisés par le nombre d’éléments, alors que la médiane est la valeur de l’élément qui divise exactement en deux l’échantillon. Dans les cas d’échantillons mal répartis, la moyenne tire beaucoup plus vers le haut que la médiane, et je vais l’illustrer par un petit exemple simple : supposons 5 écoliers qui ont respectivement 1, 2, 3, 4 et 40 billes, la moyenne de billes par écolier est de 10 (c-à-d 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 40 divisé par 5), alors que la médiane est de 3 (car 2 écoliers ont moins de billes, et deux écoliers ont plus de billes). On se rend tout de suite compte de la déformation que peut induire la moyenne dans certains cas, et on comprend pourquoi le politique parle toujours de salaire moyen et non médian.

Premier constat intéressant qui se dégage de ce tableau je trouve, c’est que si on se met au niveau des millionnaires, on recense 42 millions de millionnaires à travers le monde, ça veut donc dire qu’il n’y a même pas un BTC par millionnaire sur terre, on est à 0.5 BTC par millionnaire vivant ! Perso je trouve cela assez sidérant… Tant que j’y suis, pour les milliardaires, on est à 2153 milliardaires en 2019, et donc s’ils se partageaient tous les BTC existants, ils en auraient 9753 chacun, bon d’accord ça leur coûterait quasi 8 Md$ au cours actuel, ce qu’ils n’ont pas forcément tous…  Bon ce n’est pas très intéressant à l’échelle des Milliardaires mais ça a été dit.

Pour ce qui est des autres chiffres intéressants, la richesse mondiale est de 317 084 Md$ (attention elle inclut notamment l’immobilier, on ne parle pas de pur cash), et pour rappel, la capitalisation de toutes les cryptos est, au jour d’aujourd’hui, de 207 Md$, dont 135 Md$ pour le Bitcoin. Si vous voulez postuler que 1% de la richesse mondiale sera un jour détenue en crypto, on en arrive à 3170 Md$ de capitalisation totale du marché des cryptos, ce qui peut augurer un fois 15 pour la capitalisation globale du marché… Et si on arrivait à 5% on passe à du fois 75…

Dernier ajustement que je voudrais faire dans cet article, c’est par rapport à la population mondiale susceptible d’acheter des cryptos. Ici je fais à la grosse louche, pas de recherches approfondies :

  • Suppression de l’Afrique et de l’Inde (93% des africains et 91% des indiens n’ont pas 10000$ de richesse, je les imagine donc mal spéculer sur de la crypto, p. 145).
  • Je garde 1/3 des chinois (33% possèdent moins de 10000$ et 50% 16333$, j’estime qu’ils faut environ 50000$ de richesse pour commencer à spéculer, donc je prends 33% les mieux lotis)
  • Je prends 40% des européens (26% possèdent plus de 100000$ et 50% 18143$)
  • Je prends 60% des nord-américains (50% possèdent déjà 65022$ de richesse)
  • J’exclus l’Amérique latine, qui reste fort pauvre globalement.
  • Pour l’Asie Pacifique, l’écart entre revenu médian et moyen est énorme, j’ai repris la population du Japon et de l’Australie pour simplifier, soit 118 millions de personnes

J’en arrive à une population de 942 millions de personnes qui ont une richesse nette d’environ 50000$ et me paraissent susceptibles d’acheter de la crypto-monnaie. Si je reprends mes tableaux précédents , en adaptant la population mondiale à 942 millions d’habitants et en considérant le top 10 comme les riches, cela donne :

Partager tout - fig06

Et en conclusion de tout cela? Je pense que ces chiffres montrent clairement qu’il y a de la marge de progression, la question reste à voir jusqu’où bien entendu. Si un usage plus ou moins quotidien s’installe, là on peut bien monter. Et ce qui m’excite encore plus, c’est que si une crypto à tirage limité (pas de dilution possible) parvient à se hisser à un niveau significatif en terme de conservation de richesse, là ça peut vraiment être l’explosion. Et tant qu’à se mouiller, moi je pense personnellement que les deux cryptos les mieux placées pour ce scénario sont le Bitcoin et l’XRP. Le premier pour sa renommée, la communauté, et l’absence d’interlocuteur centralisé pour les états, et le second pour ses liens étroits avec le deep state.

 

N’hésitez surtout pas à donner votre avis en commentaire !

 

By Rhydd

One thought on “Si on partageait tout ?”
  1. Je m’auto-commente avec un complément intéressant qui vient de paraître sur cointelegraph :
    https://cointelegraph.com/news/number-of-americans-owning-crypto-doubled-in-2019-finder
    Et qui montre bien le lien entre richesse et possession de crypto.

    14% des américains (soit 36 millions de personnes) détiennent en moyenne 5000$ de crypto, donc si les chiffres sont fiables (à voir la qualité de l’échantillon étudié), cela veut dire que 180Md$ de toute la market cap serait détenue par des Américains (36 millions fois 5000$), sur 250 Md$ de market cap, soit 70% du marché. Si je reprends mes hypothèses sur les personnes ayant au moins 50000$ de richesse et que je fais la proportion entre américains et le reste du monde, j’arrive à 60%.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.