Aujourd’hui je vous propose un article un peu plus technique que d’habitude mais qui devrait intéresser le mineur qui sommeille en vous : Comment augmenter vos performances en minage ?

3W72119s5BjWMGm4Xa2MvD5AT2bJsSA8F9WeC71v1s1fKfGkK9mMKuc3LcvF4KigbWg9UsrpEPGLAwihgouBx8gZ8Rqufce52KkovgPsSdn2fvngcPSqw4

1) Définition (dans le cas du mining)

Le throttling apparaît quand une carte graphique dépasse une certaine température (définie par le constructeur). La conséquence est une diminution des performances pour éviter de dépasser cette température « critique » via une diminution des tensions fournies à la carte.
Le throttling est facilement observable sous MSI Afterburner (ou tout autre logiciel de monitoring). Celui-ci correspond à la baisse de fréquence temporaire du core clock et du memory clock.
3W72119s5BjWMGm4Xa2MvD5AT2bJsSA8F9WeC71v1s1fKfGkK9mMKuc3LcvF4KigbWg9UsrpEPGLAwuuxAxtopQ41DcbjkVSpEWxthvm6vien2MUcti2cW
En jeux (car ne l’oublions pas, c’est de là que viennent nos cartes), cette diminution de fréquence engendre une diminution des FPS (images par seconde) très désagréable pour les gamers. Dans le mining, durant la phase de throttling, votre taux de hash diminue et vous perdez en performances et donc en rendement. Il est alors facilement compréhensible qu’il soit plus que nécessaire d’éviter au maximum ces phases, aussi bien pour la qualité de votre mining que pour la stabilité de vos machines et leur « bonne santé».
En effet, les composants qui constituent nos cartes n’aiment que moyennement les variations de température. Il est ainsi préférable de maintenir une température constante plutôt que des hauts et des bas fréquents.
Pour finir, vous aurez beau appliquer un overclock à vos cartes sur le core et la memory clock, ceux-ci ne seront appliqués que si votre carte parvient à rester au frais. Une fois la température critique dépassée, ce sont vos tensions appliquées qui diminueront entrainant la chute de votre overclock.

2) Mais alors, comment l’éviter ?

Il n’existe qu’une seule façon d’éviter le throttling, c’est de parvenir à diminuer la température de vos GPU’S et les maintenir au frais. Mais pour y arriver, il existe plusieurs méthodes (ouf !).
En premier lieu, nous allons voir les méthodes logicielles afin de limiter la température (le plus simple à mettre en œuvre et qui demande peu de moyens) et ensuite les moyens physiques et techniques (plus difficile, demande parfois un investissement mais gain plus important).

a) Méthodes logicielles :

  • La technique la plus simple pour maintenir vos cartes au frais est d’augmenter la vitesse de rotation de ces ventilateurs. Pour ce faire, aidez-vous de MSI Afterburner et augmentez la vitesse via « Fan Speed » (décocher la gestion auto de la ventilation).

Cela parait évident pour les mineurs confirmés mais pour les débutants, ceux-ci ayant peur de « mal faire » laissent souvent la gestion automatique de leurs ventilos. Via cette technique, il est déjà possible de grappiller quelques degrés. Concernant la « vitesse max », je n’ai encore jamais lu d’étude pour ou contre les 100% mais par sécurité, je vous conseille de ne pas dépasser les 80%. À régler en fonction de la température qui vous semble intéressante.

  • Si cela ne suffit pas, vous avez la possibilité de diminuer vous-même la tension appliquée à vos cartes via le « Power Limit ». Attention, diminuer la Power limit aura comme conséquence de diminuer les fréquences de votre carte. Il faut alors trouver le juste milieu entre performances / chauffe (+ conso électrique).

B) Méthode « physique » :

  • Ajouter des ventilateurs à votre rig, simple et efficace ! En effet, dans le cas de rig « ouvert » (90% des cas), l’air chaud a tendance à stagner autour de vos cartes et il devient de plus en plus difficile de les refroidir (pas ou mauvais flux d’air). Ajouter des ventilos permet alors de faire circuler l’air plus facilement autour de vos GPU’S et ainsi leur apporter de l’air frais.

Tout ventilateur est bon à prendre, qu’il provienne d’un pc ou d’une grande surface, l’objectif est de faire circuler l’air !

  • Plus cher, mais aussi plus efficace, la climatisation ou l’extracteur. Bon si vous n’avez qu’un rig de 2 cartes dans votre chambre, c’est un peu démesuré mais à partir de 2 ou 3 rigs de 6 cartes (dans la même pièce) cela commence à devenir intéressant. L’avantage supplémentaire d’une clim est qu’elle aura tendance à diminuer / limiter les poussières qui viennent s’accumuler sur les ventilos de vos cartes.
  • Placer votre rig dans un endroit frais Cela peut paraître évident comme cela mais parfois, on n’y pense pas. Que ce soit par facilité d’accès ou autres, placer son rig dans une pièce naturellement fraîche comme un garage ou une cave plutôt qu’une chambre ou votre salon peut vous faire gagner quelques précieux degrés.
  • Changer la pâte thermique de vos cartes. Derrière les ventilos et radiateurs de vos cartes se trouve de la pâte thermique pour faire le lien entre la puce graphique et le radiateur. Celle-ci peut perdre en qualité au fil du temps et sur d’ancien rig, il n’est pas rare de voir la température monter de mois en mois à cause d’une pâte qui diminue en performance. Il est alors nécessaire de la remplacer.
ATTENTION, changer la pâte thermique est considéré par de nombreux revendeurs comme une « modification du produit » et vous perdez alors la garantie !
  • Passer votre rig sous watercooling ! Okay là c’est clairement extrême et peu voir pas du tout rentable, la faute au prix de l’équipement mais pour certains bidouilleurs ou pour ceux qui ont acheté des cartes pré-watercooler, cela peut éventuellement être intéressant.

Il existe également des cartes dotées d’un watercooling type AIO (all in one) qui comprend le circuit, pompe, radiateur… qui offre de bonnes perfs. Si vous avez la possibilité de la toucher à bon prix, pourquoi pas.

Il existe encore bien d’autres techniques et méthodes, ici je ne vous parle que des principales et des plus simples à mettre en œuvre (bon OK la dernière c’est limite…). SI vous voyez d’autres façons de procéder, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire 😉

Bon minage à tous et à vous les studios !

Pour aller plus loin : Booste ton minage facilement

Monsieur-TK

By Monsieur-TK

Salut les Cryptos-Fans, Je me présente, Monsieur-TK, jeune homme de 30ans originaire de Belgique. Je découvre l'univers Cryptos en 2016 et depuis lors, je ne cesse de me passionné pour celui-ci. Rapidement, je prends goût au monde du minage et réalise mon premier rig constitué de 6 cartes. L'envolée de 2017 me propulse en avant et j'en profite pour me monter une "mini ferme" de minage. A cela s'ajoute ma passion pour les MasterNodes ainsi que le staking. C'est en 2018 que je décide de lancer ma chaîne YouTube entièrement dédiée a ses différents mondes trop peu représenté dans la communauté francophone.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.